La nouvelle évangélisation -Catho.fr

La nouvelle évangélisation

Catho.fr - Nouvelle évangélisation catholique

«S’adapter au monde qui nous entoure pour annoncer le Christ et être entendus, adopter un nouvel élan missionnaire, voilà ce qu’est la Nouvelle Evangélisation.»
Compte-rendu du synode sur la nouvelle évangélisation

Le monde n’est plus chrétien ! Enfin plus trop… Parmi les moins de 35 ans, un tiers n’a pas été baptisé, et un quart des catholiques ne souhaite pas faire baptiser ses enfants
Pour beaucoup la foi est dépassée, l’Eglise est poussiéreuse. Pour toucher nos contemporains, il faut nous adapter, changer notre manière d’annoncer le Christ, rencontrer les gens là où ils sont.

Prendre un nouvel élan, pas un nouveau départ !

La nouvelle évangélisation ne balaie pas l’ancienne et ses fruits, elle remobilise les chrétiens là où ils en sont et leur redonne une impulsion pour témoigner de leur vie de foi aux yeux du monde.

« La nouvelle évangélisation c’est une ferveur spirituelle accrue, une annonce décomplexée de la foi, l’accent mis sur la convivialité des communautés et une profusion d’initiatives employant des moyens modernes. » Frédéric Manns, de l’ordre des frères mineurs

Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru ?
Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ?
Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche ?
Romains 10, 14-15

Les clés de la NE :
le témoignage, la formation et la prière


Témoignage, formation, prière : c’est dans nos vies quotidiennes que se situe la nouvelle évangélisation.

Aujourd’hui, elle porte déjà ses fruits. Livres, articles, homélies… la NE est dans la place. La machine est lancée ! Derrière l’Eglise, les fidèles ont amorcé la marche, pourquoi pas moi ? 

Les piliers de la nouvelle évangélisation

« L’homme contemporain écoute plus volontiers les témoins que les maîtres ou, s’il écoute les maîtres, c’est parce qu’ils sont des témoins. »
Jean-Paul II 

Nouvelle évangélisation, nouvelles technologies

Internet et les nouvelles technologies : canal privilégié pour la nouvelle évangélisation :

  • Supports et formats variés et universels
  • Information diffusée et consommée instantanément
  • Plateforme de rencontre, d’échange et de socialisation
  • Premier média d’influence auprès des jeunes
  • Info gratuite et simple d’accès

  • Canal rentable et mesurable
  • Lieu privilégié pour l’innovation et la créativité
  • Interface favorisant l’expérimentation
  • Personnalisation de la navigation et individualisation des messages
  • Média de la relation et non de la communication exclusivement

La toile est gigantesque et l’Eglise y est peu présente. Pourtant, les cathos sont connectés au quotidien ! Dans nos études ou dans nos boulots, chez nous ou dans la rue… Nous connectons nos vies, connectons aussi notre foi ! La NE passe par le digital…

 

Donnons du temps ! Des idées ! De la voix ! Donnons-nous ! En avant, et avec catho.fr, place à l’évangélisation 2.0…

 

Message final du Synode sur la Nouvelle Évangélisation
« (…) en ce qui concerne plus spécifiquement le contexte de la nouvelle évangélisation, le Synode rappelle le besoin de raviver une foi qui risque de s’éclipser dans les contextes culturels actuels et qui s’affaiblit même chez de nombreux baptisés. La rencontre avec le Seigneur, qui révèle que Dieu est amour, ne peut avoir lieu que dans l’Eglise, comprise comme communauté accueillante et expérience de communion, à partir de quoi les chrétiens deviennent des témoins dans d’autres lieux aussi. Toutefois, l’Eglise confirme l’idée que pour évangéliser il faut tout d’abord être évangélisé et lance un appel à la conversion, à commencer par elle-même, parce que les faiblesses des disciples de Jésus pèsent sur la crédibilité de la mission. Conscients du fait que le Seigneur est le guide de l’histoire et que le mal n’aura pas le dernier mot, les évêques invitent les chrétiens à vaincre la peur par la foi et à regarder le monde avec courage et sérénité car, bien que rempli de contradictions et de défis, ce monde demeure celui que Dieu aime. Pas de pessimisme. La mondialisation, la sécularisation et la nouvelle donne de la société, les migrations, avec toutes les difficultés et les souffrances qu’elles comportent, doivent représenter des opportunités d’évangélisation. En effet, il ne s’agit pas de trouver de nouvelles stratégies pour diffuser l’Evangile comme un produit de marché, mais de découvrir comment les personnes approchent Jésus. »Lire tout le texte